Nutritional Aspects II

Synergy between yeasts and bacteria

Franco France 35,00 € Franco tous pays 40,00 €
OU
Auteur(s) Colloque Lallemand N°9 - Perugia - Avril 2001
Présentation

PRÉFACE

Après avoir consacré le volume 8 de notre collection scientifique aux aspects nutritifs liés à la levure et à la fermentation alcoolique, il était nécessaire, vu l'ampleur du sujet, de revenir sur cette thématique dans ce nouveau numéro.

En effet, ces notions de nutrition avaient été abordées dans notre dernière publication, essentiellement sous l'angle de l'importance de l'oxygène, du potassium et de l'azote, tant en terme de quantité que de qualité. Or pour assurer la fermentation régulière et complète d'un moût, la levure a besoin d'autres éléments. Ces éléments tels que les vitamines et les sels minéraux se doivent d'être présents en quantité suffisante et surtout sous forme blo-disponible, cette notion de blo-disponibilité étant un point clé. Le rôle de ces éléments est présenté dans ce volume.

Les nouvelles connaissances dans le domaine œnologique démontrent que la qualité de la fermentation alcoolique a une influence sur le déroulement de la fermentation malolactique.
Cette relation levures/bactéries lactiques est une des nombreuses interactions existantes entre ces deux familles de micro-organismes présents dans les moûts, interactions qu'il convient de mieux connaïtre.

Cependant le bon déroulement de la fermentation malolactique est également lié à d'autres paramètres. Certains comme l'influence du pH, la température, la concentration en alcool et en SO2 sont déjà bien connus par le praticien. D'autres tels que l'état physiologique des cellules d'Oenococcus oeni, la quantité et la qualité des composés phénoliques des vins rouges ainsi que la concentration en acétaldéhyde, ont été récemment étudiés. Les premiers résultats de ces études sont également développés dans ce volume.

L'ensemble des recherches consacrées à l'état physiologique et la nutrition de la levure Saccharomyces cerevisiae et de la bactérie Oenococcus oeni montre que les deux fermentations sont intimement liées et que le bon déroulement de la seconde passe par une bonne gestion de la première. Ces travaux confirment l'importance du vieil adage qui trouve ainsi toute sa dimension en œnologie moderne: « il vaut mieux prévenir que guérir ». Cette prévention des problèmes passant par une meilleure connaissance des phénomènes fermentaires, rendez-vous dans le prochain numéro des Entretiens Scientifiques Lallemand !

Bonne lecture.

Toute l’équipe Lallemand Boissons Fermentées

Contenu

SOMMAIRE

  • 1. Oxygen addition and fermentaion kinetics of saccharomyces cerevisiae during oenological fermentations
    (J.M. Salmon - J.M. Sablayrolles - E. Rosenfeld - UMR "Sciences pour l'oenologie" INRA-Montpellier, France).
  • 2. Importance of vitamins during alcoholic fermenwion.
    (J.M. Sablayrolles - J.M. Salmon - UMR "Sciences pour l'oenologie" INRA-Montpellier, France).
  • 3. The role of metal ions in optimising yeast fermentation performance.
    (Graeme M. Walker - University of Abertay Dundee - Dundee, Scotland).
  • 4. Physiological and molecular characterisation of the malolactic bacterium Oenococcus oeni
    (Jean Guzzo - Laboratoire de microbiologie - UMR INRA, Ensbana, Université de bourgogne, Dijon, France).
  • 5. Interactions between lactic acid bacteria of wine and phenolic compounds.
    (A. Lonvaud-Funel - Faculté d'oenologie, Unité associée INRA/Université Victor Segalen Bordeaux II, Talence, France).
  • 6. Acetaldehyde metabolism in malolactic bacteria and its effect on bacterial growth.
    (R. Mira de orduna - G.J. Pilone - Institute of molecuear biosciences, Massey University, Palmerston north, New Zealand ; J. 0sborne - Department of food science & nutrition, Washington State University, Pullman, USA ; G.J. Pickering - Cool climate oenoeogy and viticulture institute, Brock University, Ontario, Canada ; S.O. Liu - New Zealand dairy research institute, Palmerston north, New Zealand).
  • 7. Influence of the time of inoculation on the malolactic fermentation and the interactions between yeasts and bacteria
    (Doris Rauhut - Sigrun Jungwirth - Department of microbiology and biochemistry, the Geisenheim research institute, Geisenheim, Germany ; Sibylle Krieger - Manfred Grossmann. Lallemand Danstar ferment AG, Renningen, Germany).
Nb pages 47
Année d'édition Non
Langue(s) N/A
Autres versions disponibles Anglais
Récompenses Non
Franco France 35,00 €
Franco tous pays 40,00 €

160

PRÉFACE

Après avoir consacré le volume 8 de notre collection scientifique aux aspects nutritifs liés à la levure et à la fermentation alcoolique, il était nécessaire, vu l'ampleur du sujet, de revenir sur cette thématique dans ce nouveau numéro.

En effet, ces notions de nutrition avaient été abordées dans notre dernière publication, essentiellement sous l'angle de l'importance de l'oxygène, du potassium et de l'azote, tant en terme de quantité que de qualité. Or pour assurer la fermentation régulière et complète d'un moût, la levure a besoin d'autres éléments. Ces éléments tels que les vitamines et les sels minéraux se doivent d'être présents en quantité suffisante et surtout sous forme blo-disponible, cette notion de blo-disponibilité étant un point clé. Le rôle de ces éléments est présenté dans ce volume.

Les nouvelles connaissances dans le domaine œnologique démontrent que la qualité de la fermentation alcoolique a une influence sur le déroulement de la fermentation malolactique.
Cette relation levures/bactéries lactiques est une des nombreuses interactions existantes entre ces deux familles de micro-organismes présents dans les moûts, interactions qu'il convient de mieux connaïtre.

Cependant le bon déroulement de la fermentation malolactique est également lié à d'autres paramètres. Certains comme l'influence du pH, la température, la concentration en alcool et en SO2 sont déjà bien connus par le praticien. D'autres tels que l'état physiologique des cellules d'Oenococcus oeni, la quantité et la qualité des composés phénoliques des vins rouges ainsi que la concentration en acétaldéhyde, ont été récemment étudiés. Les premiers résultats de ces études sont également développés dans ce volume.

L'ensemble des recherches consacrées à l'état physiologique et la nutrition de la levure Saccharomyces cerevisiae et de la bactérie Oenococcus oeni montre que les deux fermentations sont intimement liées et que le bon déroulement de la seconde passe par une bonne gestion de la première. Ces travaux confirment l'importance du vieil adage qui trouve ainsi toute sa dimension en œnologie moderne: « il vaut mieux prévenir que guérir ». Cette prévention des problèmes passant par une meilleure connaissance des phénomènes fermentaires, rendez-vous dans le prochain numéro des Entretiens Scientifiques Lallemand !

Bonne lecture.

Toute l’équipe Lallemand Boissons Fermentées

SOMMAIRE

  • 1. Oxygen addition and fermentaion kinetics of saccharomyces cerevisiae during oenological fermentations
    (J.M. Salmon - J.M. Sablayrolles - E. Rosenfeld - UMR "Sciences pour l'oenologie" INRA-Montpellier, France).
  • 2. Importance of vitamins during alcoholic fermenwion.
    (J.M. Sablayrolles - J.M. Salmon - UMR "Sciences pour l'oenologie" INRA-Montpellier, France).
  • 3. The role of metal ions in optimising yeast fermentation performance.
    (Graeme M. Walker - University of Abertay Dundee - Dundee, Scotland).
  • 4. Physiological and molecular characterisation of the malolactic bacterium Oenococcus oeni
    (Jean Guzzo - Laboratoire de microbiologie - UMR INRA, Ensbana, Université de bourgogne, Dijon, France).
  • 5. Interactions between lactic acid bacteria of wine and phenolic compounds.
    (A. Lonvaud-Funel - Faculté d'oenologie, Unité associée INRA/Université Victor Segalen Bordeaux II, Talence, France).
  • 6. Acetaldehyde metabolism in malolactic bacteria and its effect on bacterial growth.
    (R. Mira de orduna - G.J. Pilone - Institute of molecuear biosciences, Massey University, Palmerston north, New Zealand ; J. 0sborne - Department of food science & nutrition, Washington State University, Pullman, USA ; G.J. Pickering - Cool climate oenoeogy and viticulture institute, Brock University, Ontario, Canada ; S.O. Liu - New Zealand dairy research institute, Palmerston north, New Zealand).
  • 7. Influence of the time of inoculation on the malolactic fermentation and the interactions between yeasts and bacteria
    (Doris Rauhut - Sigrun Jungwirth - Department of microbiology and biochemistry, the Geisenheim research institute, Geisenheim, Germany ; Sibylle Krieger - Manfred Grossmann. Lallemand Danstar ferment AG, Renningen, Germany).
Les aspects microbiologiques de la fermentation malolactique

Les aspects microbiologiques de la fermentation malolactiqueN°1 - Montpellier 1993 - Lallemand

Franco France 35,00 € Franco tous pays 40,00 €
Inoculation rate and nutritional aspects

Inoculation rate and nutritional aspectsKey points for good alcoholic fermentation management

Franco France 35,00 € Franco tous pays 40,00 €