Manuel pratique de la protection du vignoble modèles pour un pilotage raisonné

Franco France 41,00 € Franco tous pays 55,00 €
OU
Auteur(s) André Crespy - Ingénieur Agronome
Nb pages 184
Année d'édition Non
Langue(s) Français
Autres versions disponibles Aucune
Récompenses Non

Manuel pratique de la protection du vignoble modèles pour un pilotage raisonné

PREFACE

Au village, il n’y a pas si longtemps, le premier qui sortait son pulvérisateur pour aller traiter, au printemps, déclenchait une sorte de « frénésie phytosanitaire ». Tous les autres vignerons l’imitaient et, aussitôt, faisaient un traitement. Le vignoble virait ainsi, du vert tendre au bleu de Prusse en l’espace de 48 heures.

Au fil des crises de mévente, des arrachages primés et de la lassitude générale, la coopérative a fermé et les trois ou quatre vignerons qui continuent tant bien que mal ne sortent le pulvérisateur qu’en cas d’absolue nécessité : les produits sont chers et le revenu vite englouti.

À côté de cette situation quasi générale en Languedoc mais qui envahit peu à peu d’autres grandes appellations, les vignobles plus riches continuent d’asperger généreusement leurs raisins sans trop se soucier de l’environnement.

Le récent grenelle de l’environnement est venu nous rappeler dans quel piteux état se trouvent nos nappes phréatiques, nos cours d’eau et même nos eaux littorales : en Bretagne on se baigne dans une soupe d’algues et en Méditerranée dans une infusion d’herbicides. Des résolutions ont été prises, des objectifs fixés, et notamment la réduction, rapide et importante, de la quantité de pesticides utilisée en viticulture.

Par ailleurs, l’état a décidé de se désengager des avertissements agricoles. Dans cette conjoncture, la compréhension de l’évolution des maladies et des ravageurs, au travers de la saisie des événements météorologiques, devient une nécessité pour tous, et les mesure préventives, si longtemps négligées, doivent être mises en œuvre pour respecter, autant que faire se peut, l’environnement.

Nous espérons que ce petit ouvrage y contribuera.

SOMMAIRE

Introduction

1 - L’environnement climatique : effets et mesures

  • 1.1 - Pourquoi faut-il bien connaître l’environnement climatique du vignoble ?
  • 1.2 - Éléments climatiques : effets et mesures
    • 1.2.1 - Températures
    • 1.2.2 - La pluviométrie
    • 1.2.3 - Lumière, intensité, durée d’éclairement
    • 1.2.4 - Hygrométrie : un élément fondamental du climat
    • 1.2.5 - Vent : Vitesse, direction, effets
  • 1.3 - Pratique : Les données indispensables pour gérer les risques phytosanitaires

2 - L’environnement biologique

  • 2.1 - Le vignoble : cépages et sensibilités spécifiques
    • 2.1.1 - Porte-greffes : effets sur le cépage (vigueur, besoins minéraux spécifiques)
  • 2.2 - Bio-diversité et vignoble
    • 2.2.1 - Monoculture, polyculture, haies : effets positifs, effets négatifs
    • 2.2.2 - Conséquences agro-climatiques de l’absence de haies
    • 2.2.3 - Conséquences pédologiques de l’absence de haies
    • 2.2.4 - Conséquences phytosanitaires de l’absence de haies
  • 2.3 - Pratique : Conduite de la vigne : le palissage
    • 2.3.1 - Pourquoi palisser ?
    • 2.3.2 - Pratique : sensibilité des cépages aux principales maladies et ravageurs
    • 2.3.3 - Pratique : stades phénologiques

3 - Maladies et ravageurs principaux

  • 3.1 - Maladies et ravageurs : cycles biologiques
  • 3.2 - Lexique des principaux termes utilisés en pathologie viticole
  • 3.3 - Pratique : Tableaux de reconnaissance des symptômes
  • 3.4 - Cycles biologiques des principales maladies et des principaux ravageurs de la vigne

4 - Gestion des risques phytosanitaires

  • 4.1 - Historique - types de modèles
  • 4.2 - Principes de modélisation
    • 4.2.1 - Modèles biologiques
    • 4.2.2 - Modèles statistiques
    • 4.2.3 - Maladies sans modèles fiables
    • 4.2.4 - Avenir prévisible de la gestion des risques phytosanitaires
  • 4.3 - Modèles pour piloter la protection sanitaire
    • 4.3.1 - Modèle Mildiou
    • 4.3.2 - Modèle Black-Rot
    • 4.3.3 - Modèle Botrytis
    • 4.3.4 - Modèle Excoriose
  • 4.4 - Maladie sans modèles fiables (ou difficilement modélisables)
    • 4.4.1 - Stratégie de lutte contre l’Oïdium
    • 4.4.2 - Stratégie de lutte contre le Brenner
  • 4.5 - Maladies du bois et des racines/coitre ou Rot blanc
    • 4.5.1 - L’eutypiose
    • 4.5.2 - L’esca
    • 4.5.3 - Les pourridiés
    • 4.5.4 - Le coître ou Rot blanc
  • 4.6 - Modèles pour piloter la protection sanitaire : ravageurs
    • 4.6.1 - Modèle vers de la grappe Eudémis-Cochylis
    • 4.6.2 - Modèle cicadelle de la flavescence dorée
    • 4.6.3 - Modèles acariens
  • 4.7 - Ravageurs sans modèles fiables
    • 4.7.1 - Pyrale de la vigne
    • 4.7.2 - Mange-bourgeons (noctuelles, boarmie, charançons)
    • 4.7.3 - Cicadelle des grillures
    • 4.7.4 - Cochenilles
    • 4.7.5 - Thrips
  • 4.8 - Viroses, maladies bactériennes, mycoplasmes
    • 4.8.1 - Viroses
    • 4.8.2 - Mycoplasmes (ou jaunisses)
    • 4.8.3 - Maladies bactériennes

5 - Mise en œuvre de la protection phytosanitaire

  • 5.1 - Mesures préventives (y compris la fertilisation)
  • 5.2 - Les produits phytosanitaires, les éliciteurs et les potentialisateurs de défenses naturelles

6 - Conclusion